CAROLE A. FEUERMAN

Carole A. Feuerman est reconnue comme une pionnière dans le monde de la sculpture hyperréaliste. Avec Hanson et De Andrea, elle fait partie de trois leaders qui a démarré le mouvement à la fin des années septante en réalisant des sculptures si réalistes qu’on pourrait les confondre avec les mannequins qui les ont inspirés. Elue comme « la reine du super-réalisme » par l’historien d’art John T Spike, Feuerman a assuré sa place dans l’histoire de l’art.

La carrière prolifique de Feuerman s'étend sur quatre décennies et sept continents. Elle a eu neuf rétrospectives dans des musées et quatre catalogues raisonnés. Ses œuvres sont exposées dans des collections privées, des galeries, des parcs et des musées dans le monde entier. Elle a exposé quatre fois dans la prestigieuse Biennale de Venise, ainsi que dans la Piazza della Repubblica à Florence, le Palazzo Grazie, le Teatro Romano e Museo Civico à Fiesole et le Musei Di Rimini. Elle a exposé à Harbour City de Hong Kong, au Musée national de Chine à Shanghai et au Musée Huan Tai Hu dans la province du Jiangsu, en Chine. Elle a exposé au Musée Clayarch Gimhae, au Musée Daejeon et au Musée Suwon en Corée. En Allemagne, elle a exposé au Nassauischer Kunstverein Wiesbaden, ainsi qu'au Musée d'Art Contemporain d'Aix-la-Chapelle. En Espagne, elle a exposé au Museo de Bellas Artes de Bilbao et à l'Académie de Bellas Artes de Madrid. Elle a exposé au Marco Museo d'Arte Contemporáneo de Monterrey et son travail est actuellement exposé au Danemark au Arken Museum of Modern Art. De nombreuses sculptures publiques ont été exposées à l'extérieur, y compris Petrosino Square à New York et Frederik Meijer Sculpture Gardens à Grand Rapids, Michigan. L'une des pièces les plus reconnaissables de Feuerman, « The Golden Mean », appartient à la City of Peekskill, NY, et on peut le voir dans Riverfront Green Park surplombant la rivière Hudson. Son monumentale « Double Diver », en spirale de 36 pieds dans l'air, est situé en permanence dans la Silicon Valley et appartenant à la ville de Sunnyvale, en Californie.

En 2011, elle a fondé la Fondation de sculpture Carole A. Feuerman. En 2016-17, Feuerman a exposé en solo à C24 Gallery à New York, KM Fine Art à Los Angeles, Aria Gallery à Florence et à Londres, le DeLand Museum of Art à DeLand, Floride, Lotte Palace Hotel à New York et l'Hôtel National à Miami pour Art Basel. Sa sculpture, « The General's Daughter », qui a été exposée au Smithsonian à Washington, D.C., a été choisie pour l'exposition du musée itinérant intitulée « Hyperrealist Sculpture 1973-2016 », originaire de Bilbao, au Museo de Bellas Artes puis a voyagé au Musée Contemporain de Monterrey, au Mexique. Elle est maintenant au musée d'art Arken au Danemark et se rendra en Australie. Actuellement, elle expose en solo à One Exchange Plaza à New York. Son exposition intitulée « Perception, In The Eye of The Beholder » s’organise en partenariat avec C24 Gallery et Chashama, un organisme artistique à but non lucratif dirigé par Anita Durst. Elle aura une exposition conjointe ce printemps au Krasl Art Center à St. Joseph, Michigan. La Fondation Global Art Affairs (GAA), l’European Cultural Centre (ECC) et Bel-Air Fine Art présentent son exposition solo les 11 et 12 mai à Giardino Della Marinaressa, en collaboration avec la 57e Biennale de Venise. L’exposition se déroulera jusqu'au 5 décembre 2017.

Ses collectionneurs privés et select comprennent l'Empereur du Japon, le Président Bill Clinton et la Secrétaire d'État, Hillary Clinton, Norman Brahman, la Collection Caldic, Mark Parker, Ariella Wertheimer, Robert Hurst et Malcolm Forbes.