CAROLE A. FEUERMAN

 

Carole A. Feuerman est reconnue comme une des figures pionnières de la sculpture hyperréaliste. Feuerman, avec Hanson et De Andrea, est une des leaders qui a commencé le mouvement de l’Hyperréalisme, pendant la fin des années 70, en réalisant des sculptures qui représentent les modèles dans une façon très fidèle à la réalité. L’historien de l’art John T. Spike l’a baptisé comme la « renne du super-réalisme », en consolidant sa place dans l’histoire de l’art.

 

La carrière prolifique de Feuerman se développe sur plus de quarante ans et sur sept continents. L’artiste a été consacré dans neuf rétrospectives dans des musées et quatre catalogues raisonnés publiés. Ses œuvres sont exposées dans des collections privées, des galeries, parcs publics et musées, dans le monde entier. Feuerman a été exposé quatre fois à la Biennale d’Art de Venise, et également en Piazza della Repubblica à Florence, à Palazzo Grazie, au Teatro Romano et Museo Civico à Fiesole, et au Museo de Rimini. Ella a exposé à Harbour City à Hong Kong, au National Museum of China à Shanghai, au Huan Tai Hu Museum à Jiangsu en province de la Chine. Elle a exposé aussi au Clayarch Gimhae Museum, Daejeon Museum, et Suwon Museum en Korea. En Allemagne, elle a été présentée au Nassauischer Kunstverein Wiesbaden, au Contemporary Art Museum à Aachen. En Espagne au Museo de Bellas Artes de Bilbao à l’Academia de Bellas Artes de Madrid. Elle a exposé au Marco Museo d’Arte Contemporáneo de Monterrey, son œuvre est actuellement présentée en Danemark à l’Arken Museum of Modern Art. Nombreuses sculptures publiques sont exposées à l’extérieur : à Petrosino Square à New York City et au Frederik Meijer Sculpture Gardens à les Grand Rapids, Michigan. Une de pièce la plus iconique de Feuerman, The Golden Mean, appartienne à la City of Peekskill, NY, visible du Riverfront Green Park sur le Hudson River. Sa sculpture monumentale Double Diver, qui s’élève sur 11 mètres de hauteur est visible à la Silicon Valley et appartienne à la City of Sunnyvale, Californie.

 

En 2011, l’artiste fonde la Carole A. Feuerman Sculpture Foundation. Du 2016 au 2017, lui ont été dediée des expositions personnelles à C24 Gallery à New York, KM Fine Art à Los Angeles, Aria Gallery à Florence et Londres, au DeLand Museum of Art à DeLand, Florida, Lotte Palace Hotel à New York, au National Hotel à Miami pendant Art Basel. Sa sculpture, The General’s Daughter, présentée au Smithsonian à Washington, D.C., a été sélectionnée pour l’exposition itinérante à travers les musées nommée : « Hyperrealist Sculpture 1973-2017 ». L’exposition a démarré à Bilbao, au Museo de Bellas Artes et après au Contemporáneo Museo de Monterrey, Mexico. Feuerman est exposée maintenant au Arken Art Museum en Danemark, le show voyagera après en Australie. « Perception, In the Eye of the Beholder », une importante exposition personnelle lui a été dédiée de février à mai de cette année, à l’One Exchange Plaza à New York en collaboration avec C24 Gallery et la Chashama Foundation. L’artiste est exposée de juin à septembre au Krasl Art Center à St. Joseph, Michigan. Le 15 mai a eu lieu le vernissage de « Personal Structures: Open Borders », qui a inauguré dix nouvelles œuvres pour l’extérieur aux Giardini Marinaressa à Venise pendant la Biennale d’Art de Venise 2017. Cette exposition a été organisée par la GAA Foundation, à l’European Cultural Centre et sponsorisée par Bel-Air Fine Art. L’exposition continuera jusqu’à décembre. Feuerman est exposée, en même temps, en six différents shows à Venise. L’artiste exposera en juin à Kassel, en Allemagne.

 

Parmi les collectionneurs privés qui possèdent des Feuerman nous pouvons compter l’Empereur du Japon, le Président Bill Clinton et la Secrétaire de l’État, Hillary Clinton, Norman Braman, la Caldic Collection, Mark Parker, Ariela Wertheimer, Robert Hurst, et Malcolm Forbes.